Coup d’oeil… sur les programmes des candidats : Sécurité

Augmentation du budget de la défense, abaissement de la majorité pénale ou encore recrutement de policiers : retrouvez les propositions clés des principaux candidats à la présidentielle sur le thème de la sécurité.

Mélenchon Hamon Macron Fillon Dupont-Aignan Le Pen
Augmenter le budget la défense COMPLIQUE  POUR  POUR  POUR POUR  POUR
Recruter des policiers COMPLIQUE  POUR  POUR  POUR POUR  POUR
Abaisser la majorité pénale  CONTRE  CONTRE  CONTRE  POUR POUR  NE SE PRONONCE PAS
Armer les policiers municipaux NE SE PRONONCE PAS  NE SE PRONONCE PAS NE SE PRONONCE PAS  POUR POUR  POUR
Développer les peines alternatives à la prison POUR  POUR  POUR  CONTRE CONTRE  CONTRE

Jean-Luc Mélenchon

  • Augmenter le budget la défense :  C’est compliqué.

Jean-Luc Mélenchon a refusé le principe de fixer le budget de la défense à 2% du PIB car il s’agit, selon lui, d’un chiffre dicté par l’Otan, c’est-à-dire par les Etats-Unis. Lors de son discours de géopolitique et de défense, il a déclaré : « La question du budget n’est pas première en défense. Car si nous étions attaqués, même sans budget, il faudrait défendre la patrie. »

  • Recruter des policiers : C’est compliqué.

Dans son programme « L’avenir en commun », Jean-Luc Mélenchon dit vouloir ramener les effectifs de police au niveau de 2007. Mais nous y sommes déjà. Selon un rapport de la Cour des Comptes, les effectifs des forces sécuritaires ont perdues 9000 postes entre 2007 et 2012. Mais à l’inverse, un rapport de l’inspection générale de l’administration et des finances souligne que 9000 postes des policiers et de gendarmes ont étés crées entre 2013 et 2017. Par ailleurs, il souhaite doubler les effectifs de la police scientifique et recruter des agents administratifs pour libérer policiers et gendarmes de terrain.

  • Abaisser la majorité pénale : Contre.

Jean-Luc Mélenchon s’est fermement opposé à la proposition de François Fillon de baisser la majorité pénale à 16 ans. « C’est une mentalité barbare de se figurer que d’infliger des châtiments de cette nature [à un jeune de 16 ans] va corriger qui que ce soit », a-t-il déclaré à Strasbourg.

  • Armer les policiers municipaux : Ne se prononce pas.

Jusqu’à ce jour, Jean-Luc Mélenchon ne s’est pas exprimé sur l’armement des policiers municipaux précisément. En revanche, dans son programme, il plaide pour l’interdiction des Tasers, Flashball et grenades de désencerclement.

  • Développer les peines alternatives à la prison : Pour.

Jean-Luc Mélenchon souhaite « mettre fin au tout-carcéral » en mettant en place des peines alternatives à la prison.

Benoît Hamon

  • Augmenter le budget de la défense : Pour.

Le candidat socialiste a annoncé vouloir porter à 3% le budget de la défense, contre 1,8% actuellement.

  • Recruter des policiers : Pour.

Benoît Hamon explique dans son programme vouloir « renforcer les moyens de la police et de la gendarmerie par le remplacement de tous les départs à la retraite et la création de 1 000 postes par an ».

  • Abaisser la majorité pénale : Contre.

Lors du débat organisé par TF1 le 20 mars, Benoît Hamon s’est opposé à la baisse de la majorité pénale proposée par Marine Le Pen.

  • Armer les policiers municipaux : Ne se prononce pas.

 Benoît Hamon ne s’est pas prononcé sur ce sujet. Dans son programme sécuritaire figurent d’autres mesures comme l’instauration d’un récépissé d’identité ou encore le retour de la police de proximité.

  • Développer les peines alternatives à la prison : Pour.

« Moi, je préfère des alternatives à la détention notamment pour les courtes peines », a rappelé Benoît Hamon lors du troisième débat de la primaire de la gauche.

Emmanuel Macron

  • Augmenter le budget la défense : Pour.

Le programme (p. 15) d’Emmanuel Macron sur ce point est clair. Il veut « mobiliser 2% du PIB [contre 1,8% actuellement] qui serviront à renouveler les avions ravitailleurs, à moderniser les blindés de l’armée de terre, ainsi que la flotte de surface de notre marine nationale ».

  • Recruter des policiers : Pour.

Le candidat d’En Marche ! souhaite recruter 10 000 policiers (p. 15 de son programme).

  • Abaisser la majorité pénale : Contre.

Emmanuel Macron a jugé « inutile » la proposition du candidat de la droite et du centre d’abaisser la majorité pénale à 16 ans, insistant sur l’importance de « préserver le droit des mineurs », dans une interview au Parisien.

  • Armer les policiers municipaux : Ne se prononce pas.

Jusqu’à ce jour, Emmanuel Macron ne s’est pas exprimé sur l’armement des policiers municipaux.

  • Développer les peines alternatives à la prison : Pour

Dans son programme, Emmanuel Macron explique que « la prison ne doit pas être l’unique peine, car elle n’est pas toujours la plus efficace ». Le candidat veut donc « créer une agence des mesures alternatives à l’incarcération pour encourager le développement des travaux d’intérêt général comme modalité alternative d’exécution de la peine ».

François Fillon

  • Augmenter le budget de la défense : Pour.

Dans son programme, François Fillon prévoit une augmentation progressive du budget de la défense lors de son quinquennat avec un objectif de 2% de PIB, contre 1,8% actuellement.

  • Recruter des policiers : Pour.

Le candidat LR prévoit une augmentation de 10 000 agents sur le terrain.

  • Abaisser la majorité pénale : Pour.

Il veut abaisser la majorité pénale à 16 ans car il considère que l’ordonnance de 1945 est obsolète. Dans un communiqué, François Fillon justifie cette mesure pour contrer « la clémence du système » face à des mineurs décrits comme « des délinquants multirécidivistes ».

  • Armer les policiers municipaux : Pour.

Le candidat de la droite souhaite armer les policiers municipaux pour « toutes les villes de plus de 10 000 habitants ». Il veut également renforcer les pouvoirs des policiers municipaux en matière de contrôle d’identité et de police judiciaire.

  • Développer les peines alternatives à la prison: Contre.

François Fillon veut au contraire construire 16 000 places supplémentaires de prison. Il propose de rétablir les peines planchers, c’est à dire les peines minimales, incompressibles par la loi, instaurées par Sarkozy et supprimées par François Hollande en faveur du principe d’individualisation des peines.

Nicolas Dupont-Aignan

  • Augmenter le budget la défense : Pour.

Actuellement à 1,8% du PIB, la part du budget de la défense devrait atteindre 2% du PIB en 2019. Tout cela pour un coût de 42 milliards d’euros.

  • Recruter des policiers : Pour.

L’augmentation des effectifs des forces de l’ordre est un  point important du le programme de Nicolas Dupont-Aignan. Il veut, entre autres, « recruter 10 000 policiers et gendarmes (…) pour compenser les baisses d’effectifs des quinquennats Sarkozy et Hollande ».

  • Abaisser la majorité pénale : Pour.

Un premier élément dans la réforme judiciaire envisagée par le candidat de Debout la France est de fixer « la majorité pénale à 16 ans ».

  • Armer les policiers municipaux : Pour.

Nicolas Dupont-Aignan se prononce en faveur d’un « armement léger de défense«  pour les agents de surveillance de la voie publique.

Développer les peines alternatives à la prison : Contre.

Nicolas Dupont-Aignan souhaite au contraire abroger les lois Dati et Taubira, jugeant que « le laxisme judiciaire, la substitution des peines alternatives aux peines de prison ferme (…) ont désarmé la justice face aux agressions de policiers ».

Marine Le Pen

  • Augmenter le budget de la défense : Pour.

Marine Le Pen souhaite que la part du budget allouée à la défense puisse atteindre 3% du PIB, et réarmer « de manière cohérente les forces françaises« .

  • Recruter des policiers : Pour.

Marine Le Pen souhaite recruter 15 000 hommes supplémentaires pour la police et la gendarmerie.

  • Abaisser la majorité pénale : Ne se prononce pas
  • Armer les policiers municipaux : Pour.

Marine Le Pen veut réadapter l’armement, notamment en armant les services municipaux comme à Béziers.

  • Développer les peines alternatives à la prison : Contre.

Marine Le Pen dénonce un « laxisme judiciaire » et souhaite le rétablissement des peines planchers ainsi que la suppression des remises de peine automatiques. Elle promet également 40 000 nouvelles places en prison en cas de victoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s